le-goleonle-goleon-zoom

Si l’on considère le bilan énergé-
tique global
, l’amélioration de la performance thermique du bâti n’est pas le seul critère pertinent. Il faut aussi intégrer l’énergie grise, souvent importante, consommée par les matériaux et par la mise en œuvre. Or, plus le système est durable, plus la part de l’énergie grise sera faible. Dès lors, en matière d’investissement comme d’environnement, la pérennité est essentielle.

 

Par son principe même d’enveloppe, le mur manteau protège le bâti. Dans le cas des systèmes sous enduit, un enduit de base armé simplifiera les ravalements ultérieurs, en minimisant les risques de désordres lourds et de dégradations mécaniques (infiltrations, fissures, décollements, etc.). Les bardages ventilés, au même titre que le double mur brique et les parements lourds, ne sont pas en reste et déclinent la protection du bâti dans un vaste choix de matériaux.

 

Nombre d’entre eux sont remarquablement résistants aux agres­sions mécaniques et physico-chimiques.

 

Enfin, sur un plan général, en permettant une réhabilitation efficace, esthétique et compatible avec les contraintes économiques, le mur manteau influe positivement sur la longévité du parc immobilier.

À noter : quel que soit le système, le respect scrupuleux des règles de l’art est un facteur de pérennité essentiel. Les industriels du Mur Manteau vous accompagneront dans cette démarche.