prb

Pour évaluer les per­formances du mur manteau, deux critères sont décisifs : l’effica-
cité énergétique et la performance écono-
mique.

 

Son efficacité énergé-
tique
, le mur manteau
la doit à :

 

• l’élimination – par son principe même d’enveloppe – des ponts thermiques linéiques en périphérie du bâti,

• l’utilisation, avec un minimum de restrictions, d'isolants très épais.

 

Cela avantage d’autant plus le mur manteau que les exigences s’accroissent : il est possible d’aller, même en rénovation, jusqu’au niveau de performance ‘Maison passive’ sans multiplier les solutions prohibitives.

La performance économique est attractive, surtout lorsqu’on inclut la diminution de l’entretien due à l’enveloppe protectrice qu’il constitue.

 

En construction neuve, les coûts de mise en œuvre sont équivalents ou marginalement supérieurs à ceux des autres systèmes. Sur la durée, la différence éventuelle s’estompe très vite. En rénovation, le mur manteau peut sembler plus onéreux à mettre en place, mais il n’engendre aucune intervention annexe, et en matière d’effica-
cité comme de bien-être, il s'avère incomparable
. Enfin, parce qu’il réhabilite simultanément la façade, sa performance éco-
nomique globale est excellente
.