copro-TollensTourretteLevens

Sa capacité à réduire l’impact financier des ravalements pé-
riodiques simplifie leur mise en œuvre, en limitant les dissen-
sions potentielles liées aux coûts, dont syndics et copro-
priétaires font souvent l’expé-
rience. En rénovation, la capa-
cité du mur manteau à faire rimer esthétique et performance thermique améliore aussi directement la valeur de revente du bien.

 

Sur le plan énergétique, la pertinence du mur manteau ne fait qu’augmenter avec le nombre d’étages : en effet, plus les jonctions des dalles et des cloisons avec les murs extérieurs se multiplient, plus l’élimination des ponts thermiques par le simple principe de l’enveloppe gagne en intérêt et s’accompagne d’une réduction significative des coûts comparés par rapport à une isolation par l’intérieur.

 

C’est particulièrement vrai de la construction neuve, où l’absence de ponts thermiques linéiques, même sans installer des rupteurs aux jonctions avec les murs extérieurs, est très avantageuse.

 

Quant à la rénovation, elle créera les conditions d’un confort sensiblement amélioré. Aussi, le mur manteau n’a-t-il pas son pareil pour faire converger efficacité énergétique, économies et bien-être – un avis de plus en plus largement partagé.